Appel aux citoyens pour simplifier la loi

Le 28 October 2007 | Par Eric Lombard 
Classé dans Analyses

bandeau-an2.jpgL’Assemblée nationale a lancé le 19 septembre 2007 simplifionslaloi, sous-domaine de son site principal, destiné à recueillir des suggestions relatives au toilettage des lois françaises. Sont ciblées “les dispositions inutiles, redondantes, obsolètes ou insuffisamment normatives”, celles qui sont “mal coordonnées, voire contradictoires” et enfin les rédactions “peu intelligibles”.

Ce site d’une extrême simplicité, pour ne pas dire rusticité, est dans la lignée de dites-le au ministre, site créé en 2004 par Gilles de Robien pour faire remonter les problèmes de signalisation routière. Si le site du ministère de l’équipement se réduisait à un formulaire, celui de l’Assemblée Nationale permet également de consulter les contributions déjà reçues et validées. Mais les contibutions sont simplement empilées en ordre chronologique sur une page unique, sans aucune possibilité de tri ni de sélection. Il n’est pas non plus possible de commenter les contributions publiées, ni de suivre la progression des dossiers.

La rusticité de simplifionslaloi augure mal du tavail entrepris par les parlementaires si elle reflète l’indigence des moyens dont le projet a été doté. Mais si elle résulte d’une improvisation dans l’urgence, il est encore temps de l’améliorer en utilisant les outils du web 2.0 pour qu’il devienne un véritable outil de dialogue démocratique.

Pour une analyse plus détaillée des sites mentionnés, voir également :

Un site simplissime pour simplifier la loi

L’administration au défi des suggestions des usagers de la route

Dites-le-au-ministre, mais qu’en fera la DDE ?

Combien l’ont dit au ministre ?


Partager cet article :  Enregistrer dans del.icio.us [Reddit] [Facebook] [Technorati] [Google] [StumbleUpon]

Commentaires

Laisser un commentaire