Sidewiki : Google adopte la stratégie du coucou

Le 26 October 2009 | Par Eric Lombard 
Classé dans Outils logiciels

cuckoo-nest

Google a lancé le 23 septembre 2009 un nouvel outil qui est passé relativement inaperçu mais qui va faire parler de lui, car il permet à tout internaute de poster ses commentaires sur n´importe quel site, sans passer par la case “modération”.

De quoi s’agit-il ?

Sidewiki est un volet de commentaires, potentiellement présent sur toutes les pages webs. Pour le visualiser ou poster un commentaire, il suffit d’avoir la dernière version de la barre d’outils Google (Google toolbar). Si une page a déjà été commentée, un double chevron >> apparait dans la marge gauche du navigateur. En cliquant dessus, on ouvre Sidewiki qui, comme son nom l’indique, vient se mettre sur le coté de l’écran.

Ce n’est pas à proprement parler un wiki, car on ne peut bien sûr pas modifier le contenu de la page web, ni les commentaires des autres. On peut par contre, modifier à volonté ses propres commentaires. J’en ai posté quelques uns en marge de cet article pour illustrer le fonctionnement de l’outil et vous permettre de le tester.

sidewiki-20-minutes-small

Quelles sont les intentions de Google ?

En s´installant chez les autres sans rien demander, qu’ils aient déjà leur propre système de commentaires ou non, qu’ils le souhaitent ou non, Google adopte la stratégie du coucou. Gageons que les propriétaires de sites ne vont pas se laisser faire par l´intrus qui ne s´est pas forcément blindé au niveau juridique comme le laissent à penser les actions en justice que suscite l’offensive de Google Books.

Mais le véritable risque de leur stratégie est qu’elle ne prenne pas. Il faudra en effet une masse critique d’utilisateurs pour que ça marche. Mais contrairement à dotspots qui mise sur un module complémentaire maison, Google possède la force de frappe de sa barre d’outils qui est déjà assez largement utilisée.

Il est parfois difficile de comprendre quel intérêt se cache derrière certains outils offerts par Google, et celui-ci n’échappe pas au questionnement. Est-ce un nouveau moyen d’introduire de la pub sur les écrans ? Pour l’instant, il n’y en a pas.

Comment va-t-il être utilisé ?

Malgré ses grandes qualités, Sidewiki ne présente a priori pas un intérêt décisif pour commenter des pages qui en offrent déjà la possibilité, si ce n’est pour contourner la  modération. L’audience de Sidewiki restera en effet par construction toujours plus faible que celle de la page consultée.

C’est par contre un moyen de pression formidable sur des sites institutionnels ou commerciaux, publics ou privés, actuellement fermés à tout dialogue. Les militants,  consommateurs, etc… ne devraient pas tarder à s’en rendre compte et à s’engouffrer dans la brèche.

Mais il n’aura pas échappé aux lecteurs de ce site que Sidewiki ressemble étrangement à co-ment et qu’il présente un certain nombre de caractéristiques qui pourraient le faire adopter pour débattre sur internet. Ce sera le sujet du prochain article :  Google Sidewiki : bon pour le débat ?

Pour en savoir plus :

Un article fouillé de 20 minutes, du véritable journalisme un peu inattendu de la part de ce gratuit, mais pas tant que ça. Sidewiki entre en effet en concurrence avec les commentaires “maison” postés directement sur leur site, sauf si, disent-ils, on bidouille pour les intégrer (ce que Google a prévu avec un API).

Le blog de Google et la boîte à idées de Sidewiki

Crédit photo : aaardvaark


Partager cet article :  Enregistrer dans del.icio.us [Reddit] [Facebook] [Technorati] [Google] [StumbleUpon]

Commentaires

Laisser un commentaire