Concertation sur le devenir de la petite ceinture ferroviaire

Le 1 February 2013 | Par Karine Chevalet 
Classé dans Annonces

La Ville de Paris et Réseau Ferré de France (RFF) ont lancé en janvier 2013 une concertation sur le devenir de la petite ceinture ferroviaire. Adressée aux habitants des communes limitrophes et aux acteurs concernés, cette concertation combine des réunions-ateliers thématiques, des réunions publiques, des visites organisées par RFF et un site participatif.

Sur ce site, présenté comme une “communauté de concertation”, les contributions portent  sur quatre thématiques : les déplacements, les usages, la nature en ville et les aménagements. Pour chacun de ces thèmes, des questions sont régulièrement ouvertes au débat. Les internautes ont alors la possibilité de rédiger une contribution, de commenter les précédentes contributions ou de voter pour celles qu’ils approuvent. A noter que seul le vote ne nécessite pas de s’inscrire sur le site.

Bien qu’esthétique, le site n’offre pas à ses visiteurs une navigation aisée. La faute notamment à un menu thématique trop discret et à l’absence de menu principal. Un passage par la rubrique “comment ça marche“  s’avère utile pour se faire une idée plus claire de l’organisation du site.

Le site “la petite ceinture, J’en parle” interroge plus globalement le concept de “communauté de concertation” et le possible frein qu’elle constitue pour une partie des internautes. L’inscription est en effet obligatoire pour toute contribution. Elle nécessite de renseigner des informations telles que : nom, prénom, adresse mail, situation ou code postal. Sur le principe des réseaux sociaux, l’internaute peut ensuite éditer son profil et télécharger un avatar.

Ce site pose par ailleurs la question de la valorisation de l’activité des membres de sa communauté. L’encadré “les Grands Parleurs”, visible par les seuls inscrits, met en avant les contributeurs les plus importants. Si la pertinence est un critère de classement difficile à appliquer, nous pouvons toutefois regretter que les concepteurs du site aient choisi la facilité en mettant en avant la quantité plutôt que la qualité des échanges.


Partager cet article :  Enregistrer dans del.icio.us [Reddit] [Facebook] [Technorati] [Google] [StumbleUpon]

Commentaires

3 réponses à “Concertation sur le devenir de la petite ceinture ferroviaire”

  1. Silbernagl le 2 February 2013 15:19

    Je suit habitante du 20 ème arrondissement à côté du quartier Saint Blaise qui a le triste record de la plus haute densité urbaine au m2 d’Europe. Depuis que j’y habite (1989 soit 24 ans!) on nous parle d’un “Poumon St Blaise” qui est resté dans les oubliettes et s’est soldé par deux squares (Les Cardeurs et La Salamandre) qui n’ont vraiment rien de vert. L’arrondissement compte près de 200.000 habitants, (soit la taille d’un ville moyenne en France), avec une forte représentation de jeunes couples, d’enfants et d’adolescents. A part le cimetière d du Père Lachaise qui n’est pas précisément un terrain de jeux et deux faméliques petits squares (Squares Séverine et Sarah Bernhardt) il n’y a rien où aller se détendre et RESPIRER. Alors que cette petite ceinture représente l’opportunité d’un espace naturel où les habitants peuvent se rencontrer, participer ensemble à
    des jardins partagés et entretenir la biodiversité… Pour mémoire, c’est dans ce coin de Paris que Jean-Jacques Rousseau venait cueillir des espèces rares pour enrichir son herbier.
    Alors qu’à New York les architectes se sont inspiré de la coulée verte à Paris pour transformer le réseau ferroviaire devenu obsolète en magnifiques promenades avec de arbres , jardins, fontaines, bancs, nous à Paris nous continuons à tergiverser maniant la chèvre et le chou du style un peu de transport par çi, un peu de vert par là et passer à côté de ce magnifique espace de CALME et de découverte de la ville autrement.
    Être contre une ville plus verte va dans le mauvais sens d’un vrai projet urbanistique qui intégrerait qualité de vie, habitat, quartier à visage humain…
    Être contre s’inscrit dans le sens inverse du progrès, d’un changement de mentalités
    _ J’envoie un courrier dans ce sens à la Maire du 20 ème, aux deux adjoints à Mairie de Paris présents à la réunion du 28 janvier
    Mireille Silbernagl

  2. Jean le 12 February 2013 11:11

    Chère Mireille,
    Le site de la concertation est un endroit bien plus approprié pour poster ce genre de commentaire.
    Il reste à peine quelques jours pour y poster : allez-y !
    Du reste, comme la restitution le montrera, différentes tendances ont émergé des réunions et des contributions sur le site, dont notamment celle qui consiste à ne pas hypothéquer l’avenir “transport” de cette ligne de chemin de fer parisienne, tout en offrant aux riverains et aux Franciliens des espaces de mixité, de verdure et de loisirs.
    Enfin, un site de référence présente l’ensemble des aspects de la ligne avec des informations moins “orientées” que celles mises à disposition sur le site de la concertation : http://www.petiteceinture.org

  3. Bilan de la concertation sur l’avenir de la petite ceinture : Observatoire des débats publics le 21 August 2013 14:49

    [...] ici l’annonce faite de cette concertation sur http://www.debatpublic.net en février [...]

Laisser un commentaire